DU CŒUR

Extrait de répétition

d’après Husbands de John Cassavetes

Trois hommes enterrent leur meilleur ami, et décident de ne plus rentrer chez eux. Ils vont boire, jouer, gueuler, se battre, rencontrer des femmes. Surtout, ils vont se livrer et enquêter sur eux-mêmes, jusqu’à l’os. La mort ici fonctionne comme un révélateur. 

Il n’y pas de justification à chercher au comportement de ces trois hommes. Ils profitent de cette virée pour se mettre à nu, faire sortir les désirs et les monstres. Leur quête chaotique ne conserve un semblant d’harmonie que grâce aux liens forts qui les unissent, et ceux qu’ils cherchent à créer, malgré l’alcool et les coups de sang. Ces êtres se dévoilent devant nous, bêtes blessées, dans leur vacuité et leurs désillusions. Tout ne sera pas reluisant. Mais comme le dit Cassavetes : “Nous sommes des cloches. Enfin, je suis, fondamentalement, une cloche. Mais je ne pense pas que ce soit si grave. Je crois que c’est plus marrant.”


Jeu : Mathieu Besnier, Estelle Clément Bealem en alternance avec Manon Payelleville, Raphaël Defour, Aymeric Lecerf / Scénographie : Benjamin Lebreton / Costumes : Paul Andriamanana Rasoamiaramanana / Lumières : Romain de Lagarde / Musique et son : Baptiste Tanné / Mise en scène : Yann Lheureux, en collaboration avec toute l’équipe artistique / Administration : Aurélie Maurier – le Bureau Éphémère. 

Production : l’association pratique, en co-production avec le ThéâtredelaCité – CDN de Toulouse, Bonlieu – Scène Nationale d’Annecy, avec le soutien de la Région Auvergne – Rhône-Alpes et de la SPEDIDAM, et le soutien en résidence du Nouveau Théâtre du Huitième, du Théâtre de Vanves, des Subsistances et du Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon.