GRAND-MÈRE FEUILLAGE [titre provisoire]

de Julie Rossello Rochet

« Dans tes yeux, je vois des rivières et un fleuve
Il va se jeter dans la mer
Je vois des nuages
Et des pépites d’or »

Une cabane, une adolescente, un collège, une femme dans les bois qui a appris à tisser des toiles d’araignée. Une fleur de camélia, une ode à son chat, une usine, des polluants éternels dans le fleuve et deux amoureux qui tentent de sauver le ruisseau de la Mouche. Sur fond d’enquête locale, Grand-mère feuillage fait parler des personnes qui, sans vivre dans le même espace-temps, dialoguent par leur cœur et leur rapport sensible au monde.
Dans quelles terres creuser d’autres sillons ? Où boire à d’autres sources, où fouler d’autres champs ? Cette époque où les forêts s’embrasent, où notre terre s’abîme, nous pousse à inventer d’autres horizons, à fêter ensemble d’autres récits de vivants, étranges, inconfortables et inspirants.

texte : Julie Rossello Rochet  / sur une proposition de Yann Lheureux / jeu : Yann Lheureux, Marin Moreau, Florianne Vilpont / scénographie : Anabel Strehaiano / lumières : Romain de Lagarde / son : Baptiste Tanné / administration : Aurélie Maurier/ spectacle élaboré avec l’aide des élèves du collège Jean Giono de Saint-Genis-Laval (en cours).

projet à l’initiative des Célestins, Théâtre de Lyon / production l’association pratique et les Célestins – Théâtre de Lyon, coproduction La Mouche – Saint-Genis-Laval et le Théâtre de Villefranche-sur-Saône, avec le soutien de la DRAC Auvergne – Rhône-Alpes (en cours)