LE CHAT

de François Hien

La pièce a été écrite durant un temps de résidence au collège Henri Barbusse, à Vaulx-en-Velin, aménagé avec l’auteur, François Hien. C’est une pièce pour trois interprètes, à destination principalement des collégien·nes. Elle sera ensuite répétée dans un second établissement, le collège Évariste Galois de Meyzieu, là aussi en partenariat avec les élèves. Nous y parlerons de violence, de harcèlement, et de comment, tou·te·s ensembles, nous pouvons essayer d’y trouver une issue.

« Au collège, la violence n’est jamais perdue pour la violence. Elle se répercute. On trouve généralement quelqu’un vers qui retourner la violence qu’on a subie. La condition d’humilié génère des angles morts ; on se voit tellement comme une victime qu’on en oublie de vérifier qu’on ne fait de mal à personne. La pièce va déployer un paysage complexe où personne n’est tout à fait innocent.
Autour, des adultes qui ne se rendent pas compte et qui échouent à protéger.
La pièce veut appeler à prendre soin, à prêter attention. Mais aussi à ne pas juger trop vite une situation. » (François Hien)


Jeu : Yann Lheureux, Marin Moreau, Florianne Vilpont / texte : François Hien / costumes : Paul Andriamanana Rasoamiaramanana / son : Baptiste Tanné / administration : Aurélie Maurier – le Bureau Éphémère / sur une proposition de Yann Lheureux / spectacle élaboré en partenariat avec les élèves du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin et du collège Évariste Galois de Meyzieu.

Production : l’association pratique et l’harmonie communale, en co-production avec les Célestins, Théâtre de Lyon, le Centre Culturel Communal Charlie Chaplin – Vaulx-en-Velin, le soutien en résidence du Théâtre d’Aurillac et la Fondation Banque Populaire Auvergne – Rhône-Alpes.